Les talents

Cette semaine : j’ai envie d’aborder un sujet clé de la réussite :  Vos talents !

Etrange paradoxe : ils sont là, au fond de nous. Ils nous animent, nous rendent créatif dans certaines situations… Pourtant, nous ne savons pas toujours les reconnaître ou les valoriser.

Savez-vous quels sont vos talents ?

La première fois que l’on m’a posé la question : « quels sont tes talents ? », c’était dans le cadre de mon premier coaching. On m’a demandé de m’arrêter et de réfléchir vraiment à mon parcours, à mes désirs et aux moyens dont je disposais pour les accomplir. On m’a expliqué que j’allais alors pouvoir libérer tout mon potentiel.

Pour moi un talent c’était un truc exceptionnel, dont seuls les artistes et les gens hors normes étaient dotés. J’ai répondu que je n’avais pas de talent particulier, et j’étais incapable d’énoncer un seul talent.

On m’a alors proposé de demander à 5 personnes de mon entourage amical familial ou professionnel qui me connaissent bien, quels étaient mes talents et de répondre à la question :

 « Si vous deviez compter sur moi pour quelque chose d’important, qu’est-ce que ce serait ? »

Ma meilleure amie a répondu « tu as ce talent d’oser, de pas avoir peur, de faire et dire ce qu’on aimerait tous faire. Et je compte sur toi pour me donner de la force parce que je me dis que si tu oses, je peux aussi oser ». Elle m’a donné cet exemple de cette soirée ou nous avons joué à Singstar, un jeu de karaoké ; où j’ai chanté fort et tellement faux et en prenant tellement de plaisir, qu’elle s’est dit alors « Si elle ose avec cette voix de casserole alors je peux aussi, et elle a osé chanter ».

J’ai aussi demandé à mon ancien patron, il m’a répondu que lorsque que l’on me foutait par la porte, je rentrais à nouveau par la fenêtre. Il m’a dit que j’avais un vrai talent de ténacité. Un autre ami m’a dit que j’avais le talent de rassembler les gens

J’ai ainsi pris conscience que ce qui était naturel chez moi pouvaient être des talents. Et c’est bien ça ce qui définit un talent : quelque chose qui est presque inné, qui ne vous demande aucun effort et que vous avez depuis enfant.

On m’a ensuite demandé d’écrire mon slogan. Cet exercice permet de prendre conscience de tout ce que j’ai réussi par le passé, des qualités qui ont été nécessaires, et de concevoir le slogan qui me définit le mieux. Pour cela, j’ai dû dresser une liste de dix réussites de ma vie et de les numéroter. Des réussites dans tous les domaines de ma vie, à tous les âges, dans ma vie professionnelle et personnelle.

Mon slogan, c’est : “ Je suis quelqu’un qui réunit ”. Ça n’a l’air de rien, mais l’avoir conçu m’a beaucoup aidée ! J’en ai conclu que je n’ai pas intérêt à vivre ou à travailler en solo.

Je vous invite à faire ces exercices si vous aussi êtes incapables d’énumérer vos talents.

Je rajouterais quelques questions que j’utilise dans le cadre de mes coachings comme : « qu’est-ce qui me fait vibrer » « quelle tâche de ma vie m’épanouie »

Faites le point sur votre cv, quel a été votre plus grand point fort ?

Quels sont les leviers qui vous ont sorti de période d’échec et fait entrer dans des périodes positives ? « Sur quoi j’ai envie de m’ouvrir, quelle passion commence à naître ? »

Quand on a identifié ses talents, il est important de savoir les exploiter, car nos talents, c’est ce qui nous énergise hautement ». Car c’est en les exploitant que l’on peut être plus efficace, productif, innovant et créatif ; et personnellement, le plus résilient et le plus épanoui possible.

Ne pas utiliser ses talents, c’est aller contre sa nature, c’est nager à contre-courant, c’est essayer d’être quelqu’un d’autre que soi, et donc s’éloigner de soi.

C’est tellement dommage, et ça n’a aucun sens.


Voici 4 clés pour mieux utiliser vos talents

1.

Pour chacun de vos talents, demandez-vous si vous l’utilisez dans votre travail, et à quelle fréquence : jamais, rarement, une ou deux fois par semaine, très souvent ?

Demandez-vous également à quel moment précis vous utilisez ce talent. En faisant quelle(s) activité(s) exactement ? Notez-les : vous avez sous les yeux les tâches qui vous permettent, dans le cadre de votre mission actuelle, d’exploiter votre potentiel inné.

2.

Tentez d’imaginer dans quelle mesure vous pourriez augmenter la fréquence de ces moments, de ces activités. Avez-vous la possibilité de modifier votre emploi du temps ? Pouvez-vous créer des opportunités qui vous permettraient d’utiliser davantage vos dons ? Comment pourriez-vous, à projet et objectif similaire, modifier en partie votre façon de travailler pour intégrer davantage vos talents ?

3.

Dégager du temps pour ces activités qui vous énergisent et utilisent vos dons, c’est aussi tenter de faire en sorte de diminuer celui que vous consacrez habituellement aux activités qui vous laissent sans énergie, qui vous ennuient, qui vous tirent vers le bas.

Et à l’inverse, celles qui vous donnent le plus de mal, qui vous épuisent, que vous n’arrivez à faire correctement (correctement, pas parfaitement) qu’au prix d’un déploiement d’énergie et de volonté excessif. Parallèlement, tentez de déléguer le plus possible ces tâches énergivores.

4.

Projetez-vous. Et si vous n’êtes pas en poste, ou si vous avez l’intention d’en changer, c’est le moment idéal pour vous poser les bonnes questions, et envisager d’autres possibles. Listez vos talents et ajoutez-y une « Vision » : en vous demandant dans quels secteurs, dans quel but, au service de quelles valeurs, de quelle cause et de quel dessein, dans quel environnement, dans quelles conditions, entouré de quel type de personnes vous pourriez avoir la possibilité de les utiliser et de les développer le plus possible. Accueillez toutes vos idées, même les plus insolites, et explorez-les très attentivement. L’une d’entre elles est très probablement faite pour vous.

Un dernier mot : Mes talents sont aujourd’hui au centre de mon activité et contribue non seulement à mon épanouissement mais me conforte aussi dans le fait que je suis au bon endroit.

 J’espère que ce partage vous aidera vous aussi à capitaliser sur vos talents.

Ajouter un commentaire